Variante drain back , circuit fermé, ballon plus haut que capteurs

Par Guy Delsol      Rousson 30
gd-guydelsol chez wanadoo.fr




Je tenais cette idée sous le coude depuis quelque temps.
Fort de la vidange automatique en circuit fermé, panneaux sur le toit, réserve dans les combles, et ballon à la cave, je pensais qu’il était possible d’utiliser ce principe à d’autres fins.

Installation.

Panneaux au sol.
Réserve sous les panneaux, (enterrée dans un regard, 80X80X80, abrité du gel, et bien isolée)
Circulateur sur le retour, sous les panneaux.(dans le même regard).
Peut aussi être à la sortie du serpentin..
Deux tuyaux enterres et isolés, jusqu’au serpentin du ballon.
Un purgeur à l’entrée haute du serpentin.
Un purgeur valve, ou vanne, au sommet des capteurs.



Préparation.

Diapo 1: Remplir tout le circuit en eau.(serpentin et panneaux compris)
Diapo 2: Par le purgeur panneaux, injecter de l’air pour vider les panneaux.
L’air doit descendre jusqu’au niveau haut dans la réserve.
Le volume d’eau correspondant au volume des panneaux doit sortir par le purgeur au serpentin.
Il ne doit pas y avoir de bulle dans le serpentin.
Fermer les purgeurs.


Fonctionnement..

A la mise en route du circulateur, l’eau est poussée dans les panneaux, monte.
L’air descend dans la réserve ou il est piégé.
L’eau continu, aspirée, serpentin , circulateur, etc..
A l’arrêt, l’air retourne dans les panneaux par gravité, les panneaux se vident.
Le seul risque est qu’une bulle passe au siphon serpentin. Encore qu’elle peut être aspirée par le circulateur, et refoulée vers les panneaux ?
Pas de problème pour la pression en chauffe, l’air se comprime sans changer de volume.


Un diaporama pour comprendre le fonctionnement.

Note :

En fait le principe est sur deux siphons reliés entr’eux, un coté serpentin, un coté panneaux, dans lequel la bulle d’air monte ou descend selon le circulateur, marche ou arrêt, sans aller jusqu’au siphon serpentin.
Dans la fiche sur « drain back en circuit fermé », j’ai expliqué l’intérêt d’un contrôle de niveau dans la réserve, ici, il semble encore plus utile pour la mise en eau. .
Je n’ai pas l’utilité d’un tel système, le mien déjà décrit, (remédier aux problèmes d évaporation en drain back
) fonctionne bien, mais j’espère avoir donné des idées à ceux qui sont tentés par les avantages de la vidange automatique, et qui n’ont pas la configuration comme dans la fiche précédente..
Reste à creuser un trou pour le regard sous les panneaux.
Système testé avec du matériel de modélisme, une pompe à carburant 12 volts, et deux réservoirs en série, un , supérieur, jouant le rôle des panneaux, l’autre un peu plus bas de réserve. Ça marche, même avec la pompe très au dessus des réservoirs.(La pompe étant à engrenage, pas de retour à l’arrêt, mais en inversant le courant, elle fait le retour. Rigolo de voir l’un ou l’autre réservoir se remplir, selon le sens de la marche).
Cependant, ce système n'a jamais été testé en condition réelle, aucune réalisation n'a été recensé à ce jour et toute installation doit être effectuée dans les règles de l’art
.

Retour sommaire partie pratique