Le coin des électroniciens solaires :


Les premières installations solaires thermiques étaient régies par un principe physique simple de transfert d'énergie, le thermosiphon.

Malgré les avantages indéniables de celui-ci en termes de simplicité et surtout d'autonomie électrique, il n'est plus adapté face aux gains de rendement de pratiquement tous les éléments d'une installation solaire récente et impose des contraintes importantes d'agencement (dénivelés, pentes des tuyaux de liaison,...).

L'adjonction d'une pompe de circulation permet de s'affranchir de ces inconvénients et d'engranger quelques calories supplémentaires. Mais pour que le transfert soit vraiment efficace il faut rajouter au système un brin d'intelligence ou tout au moins un brin d'automatisme... C'est là que l'électronique entre en scène.

Depuis quelques années, je m'efforce de mettre le Solaire "à la portée de tous" en publiant sur le forum de l'APPER les circuits électroniques que m'ont inspirés ses membres auto-constructeurs, auto-installateurs ou géniaux "bricoleurs du dimanche" pas forcément aguéris à cette technique un peu obscure que l'on appelle l'électronique.

Mais cette page est aussi la votre... Vous qui avez bidouillé un petit montage au fond de votre garage ou une super carte à visée laser, pilotage par satellite et positionnement GPS, n'hésitez pas, partagez vos expériences avec tout le Monde !!!

Patrick NIES



Note: La plupart de ces circuits sont publiés sous licence Creative Commons http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

Leur reproduction n'engage d'aucune façon la responsabilité de leurs auteurs en cas de non-fonctionnement ou de dommages, quels qu'ils soient, résultant de leur utilisation. 





( Il y a en tout 15 contributions )